Quelle stratégie d’ouverture adopter pour la Caisse d’Épargne ?

Sur le marché bancaire, on peut compter un grand nombre d’établissements financiers. Chacun d’entre eux essaie de se démarquer d’une certaine manière, cependant, cela n’est pas toujours évident.

En effet, il est vrai qu’on entend davantage parler de certaines banques que d’autres.

C’est d’ailleurs pour cette raison que la Caisse d’Épargne a opté pour une totale ouverture sur le monde. En effet, elle a décidé d’essayer et de tester en France une nouvelle stratégie basée essentiellement sur l’ouverture pour pouvoir pousser davantage de clients à ouvrir des comptes bancaires auprès d’elle.

Cet article va justement aborder ce sujet pour vous éclairer sur le sujet.

La Caisse d’Épargne, des banquiers indépendants

Le monde entier voit un phénomène d’uberisation qui ne cesse de se développer dans tous les domaines.

Vous êtes déjà demandé si le domaine financier et banquier peut se voir être uberisé également ? Est-ce que les institutions financières peuvent s’ouvrir à ce phénomène ? Il faut croire que oui, étant donné que la caisse d’épargne compte le faire. En effet, la caisse d’épargne s’ouvre désormais à des phénomènes d’actualité comme l’uberisation et pense à la mettre en pratique.

Cette initiative est une première en France, mais comment la Caisse d’Épargne va-t-elle mettre cela en place ?

Cela va s’appuyer principalement sur leurs banquiers. En effet, cette banque a eu l’habitude d’avoir ses propres banquiers salariés. Mais tout prête à entendre que cela va désormais changer. En effet, la Caisse D’Épargne pense faire désormais appel à des banquiers indépendants pour travailler en lien direct avec la banque.

Cette procédure a été essayée dans certaines régions comme la Bretagne et a été particulièrement appréciée et validée. On peut donc s’attendre à l’apparition de nouveaux postes comme ceux de conseillers indépendants locaux pour la Caisse D’Épargne. Cela présentera des avantages pour les deux parties :

  • un conseiller libre de gérer son temps comme il le souhaite ;
  • une Caisse D’Épargne qui fait baisser sa masse salariale.

La Caisse d’Épargne, une ouverture pour de nouveaux clients

L’une des plus grandes problématiques que rencontre la Caisse d’Épargne ces dernières années est le fait que ses clients se trouvent être d’un certain âge et qu’en plus de cela, il existe une difficulté à en trouver de nouveaux et à les fidéliser. Il va donc falloir intégrer une stratégie d’ouverture sur d’autres cibles et d’autres clients. Pour cela, la Caisse d’Épargne va devoir investir dans des conseillers compétents, mais pas que.

En effet, pour essayer de rattraper le retard et d’attirer les bons clients, il faudra également faire appel à un bon nombre de conseillers qui auront de plus une bonne expérience dans le domaine de la banque et des assurances. Cela peut sembler intéressant, mais risqué. En effet, vu les avantages du poste proposé, de nombreuses personnes peuvent se trouver être intéressées, cependant, l’institution pourra facilement se retrouver avec des conseillers incompétents en grand nombre, ce qui risque de contrebalancer en leur défaveur. C’est pour cette raison qu’avant toute chose et qu’avant que cela ne soit mis en place, on retrouve des tests qui se font en régions rurales pour juger de l’efficacité de cette nouvelle méthode.

La Caisse d’Épargne, une ouverture de compte facile

Toute personne peut ouvrir un compte bancaire auprès de la Caisse d’Épargne. Il suffit juste de se diriger vers un conseiller et de s’accompagner de quelques documents justificatifs. La Caisse d’Épargne propose plusieurs offres d’ouverture de compte bancaire dans le but de répondre aux besoins de tous les clients et éventuellement des prospects. Ces derniers n’auront qu’à expliquer leur situation et à présenter leurs besoins au conseiller pour qu’il puisse leur trouver un compte parfaitement adapté.

Concernant les pièces justificatives d’ouverture de compte, cela dépendra du profil du client, mais généralement, les plus demandées sont les suivantes :

  • une pièce d’identité ;
  • un justificatif de domicile ;
  • un justificatif de revenu ;
  • une attestation de non revenu ;
  • un avis d’imposition ou de non-imposition ;
  • les trois derniers relevés de compte externe.

Les étudiants devront se munir d’une carte d’étudiant en plus. Les personnes hébergées à titre gratuit doivent fournir une attestation manuscrite de l’hébergeur ainsi qu’un justificatif d’identité de ce dernier. Pour les personnes mineurs, il sera demandé de fournir un livret de famille. Pour les personnes en incapacité juridique et/ou les mineurs émancipés, il faudra fournir une ordonnance du juge des tutelles ainsi qu’une copie du jugement du tribunal.

Sommaire par Michelon :
D'autres écrits :